Les célébrations du Nouvel An au Japon sont très riches, c’est une fête très importante.

Beaucoup d’administrations, lieux de visite et même commerces sont fermés généralement du 29 décembre au 3 janvier. Quand je travaillais au centre d’entraînement de golf, c’était les seuls jours de fermeture de l’année!

Le nouvel an qui se dit お正月 oshôgatsu se fête le 1er janvier mais c’est en fait une période de plusieurs jours avec différentes traditions.

Contrairement à la France le nouvel an se fête en famille, c’est l’occasion de rassembler tous les membres de la famille.

Avant le nouvel an

Au Japon les célébrations sont plutôt à partir du 1er mais avant le nouvel an, il y a quelques préparatifs à faire.

ôsôji 大掃除

ôsoji pour le nouvel an au Japon

En décembre, les Japonais font un grand ménage dans la maison, c’est ce qu’on appelle ôsôji.

On nettoie toute la maison pour la purifier et accueillir le dieu Toshigami, le dieu de l’année.

Traditionnellement, on faisait ce ménage le 13 décembre car c’est un jour de bon augure sauf pour les mariages.

On l’appelait 煤払い susuharai, le nettoyage de la suie. Autrefois, le chauffage se faisait au feu de bois et on nettoyait donc la suie qui s’était accumulée dans toute la maison.

Maintenant peu de personnes respectent la tradition de faire le ménage le 13 mais ils prennent tout de même une journée pour tout faire avant le 31.

On fait aussi un grand ménage en décembre dans les écoles, les bureaux, etc…

Je me souviens avoir faire le grand ménage dans le centre de golf dans le froid. Ce n’était pas vraiment agréable mais comme il y avait peu de clients au moins ça m’occupait.

En France le grand ménage se fait plutôt au printemps, au Japon c’est en fin d’année.

décoration pour le nouvel an

La décoration doit être faite le 28 ou le 30 après le nettoyage. Le chiffre 29 ressemble à la prononciation de l’expression “double souffrance” en japonais alors on évite de la faire ce jour là. On évite aussi le 31 car c’est impoli envers Dieu.

Kagami mochi. On le met en décoration pour le Nouvel An au Japon.
Kagami mochi
kodamatsu pour le nouvel an au Japon
kadomatsu
Shimekazari. On le met en décoration pour le Nouvel An au Japon.
shimekazari

門松 kadomatsu: une décoration faite à partir de pin et de bambou, de plantes de bonne augure. On le place à l’entrée comme repère pour le Dieu Toshigami pour qu’il n’oublie pas de prendre soin des habitants de la maison.

しめ飾り shimekazari: Décoration faite à partir de paille de riz. On le place à l’entrée ou sur un petit sanctuaire. Il montre que la maison est sacrée et sert à la protéger.

鏡餅 kagami mochi: deux mochis l’un sur l’autre avec une clémentine au-dessus et diverses décorations. C’est une offrande au dieu Toshigami. On le met dans un endroit prestigieux de la maison, dans un petit sanctuaire, dans une alcôve pour exposé des choses ou dans le salon.

年賀状 Nengajô: carte de vœux pour le nouvel an

une carte de vœux. C'est la tradition d'en envoyer pour le Nouvel An au Japon.

On envoie des cartes de vœux. Les Japonais respectent toujours cette tradition.

La carte doit arriver idéalement le 1er janvier. C’est encore bien jusqu’au 3 janvier et elles doivent arriver au plus tard le 7 janvier. On envoie des cartes avec le signe astrologique de l’année ou des photos de la famille et une phrase pour souhaiter une bonne année.

Évidemment, comme chez nous, beaucoup de gens envoient des cartes par email ou sur les réseaux sociaux.

31 décembre Ômisoka

Certains jeunes font la fête le soir du Nouvel An mais la plupart des Japonais passent la soirée tranquillement. Certaines personnes se couchent même tôt pour voir le premier lever de soleil ou aller au temple.

un plat de soba. On en mange la vieille du Nouvel An au Japon.

toshikoshi soba

Le soir du 31, selon la tradition on mange des soba, des nouilles de sarrasin. Elles sont longues et fines et symbolisent donc la langue vie. Par contre attention, il faut tout finir sinon ça porte malheur.

Mais certaines personnes mangent plutôt des sushis ou un autre plat de fête.

On regarde la télévision

Le soir du 31 c’est très courant de regardé la télévision. Il y a des émissions qui reviennent chaque année et que beaucoup de Japonais regardent. Mais l’émission qui a le plus de succès, c’est Kôhaku Uta Gassen 紅白歌合戦, une émission musicale diffusée toute les veilles de Nouvel an sur la NHK depuis 1953. Cette émission a connu des records d’audience avec jusqu’à plus de 80%. Le taux d’audience de l’émission a beaucoup baissé depuis. Mais ça reste une émission représentative du Nouvel An au Japon.

Une moine et une cloche. On sonne les cloches la vieille du Nouvel An au Japon.

Joya no kane et hatsumôde

De 23h à minuit, les cloches qu’on appelle joya no kane sonnent 108 fois dans les temples et sanctuaires du pays. On se rend au temple pour écouter les cloches et faire sa première visite au temple de l’année 初詣 hatsumôde.

1er janvier ganjitsu

hatsumôde

Le joya no kane est aussi rediffusé à la télévision et beaucoup de gens choisissent de rester à la maison.

Dans ce cas ils vont au temple le 1er janvier au matin pour la première visite au temple hatsumôde. On peut faire la première visite au temple jusqu’au 7 janvier mais la plupart des gens y vont pour le passage à la nouvelle année ou le 1er janvier.

Lors de la première visite au temple, on prie pour que ce soit une bonne année. On renouvèle ses omamori, des amulettes de protection. On peut aussi tirer un omikuji, une bonne fortune pour savoir la chance que l’on aura cette année.

Une prédiction de grande fortune. On peut tirer une fortune lors de la première visite au temple pour le Nouvel An au Japon.
omikuji
Un couple qui font leur première visite de temps de l'année pour le Nouvel An au Japon.
première visite au temple

おせち料理 osechi ryôri

Le jour du Nouvel An, on mange une combinaison de plats traditionnels qu’on appelle osechi ryôri. Ce sont des plats composés d’ingrédients qui ont une symbolique et portent bonheur. Par exemple, les œufs de hareng représentent la fécondité. Les crevettes ou langoustes, avec leurs longues antennes et leur forme courbée symbolisent la longévité. Les haricots noirs symbolisent la santé. Le mot pour haricot “mame” peut aussi vouloir dire santé. Évidemment il y en a encore plein comme ça.

Traditionnellement on mange ces plats jusqu’au 3 janvier. Vous pouvez bien penser que fait maison, ces plats prennent énormément de temps à préparer. C’est pour ça que maintenant beaucoup de foyer font le choix de les acheter déjà préparé. Cependant cela peut revenir très cher. Il faut compter au moins 10 000 yens soit environ 80 euros. En plus, ce sont les mêmes choses qu’on mange sur plusieurs repas. C’est pour ça que beaucoup de jeunes n’apprécient pas vraiment ces plats.

osechi ryôri que l'on mange pour le Nouvel An au Japon. C'est une boîte à bentô rempli d'un petit peu de plusieurs plats.
une famille qui mange et fête le Nouvel An au Japon. Ils ont des boîte de osechi ryôri et d'autres plats sur la table.

お年玉 otoshi dama, les étrennes

Comme chez nous, au Japon, on donne de l’argent aux enfants pour le nouvel an. Je pense que c’est de moins en moins courant en France mais c’est une tradition encore bien présente au Japon.

初夢 hatsuyume le premier rêve de l’année

Le rêve que l’on fait dans la nuit du Jour du 1er au 2 janvier s’appelle Hatsuyume. On dit que ce qu’on voit en rêve pendant cette nuit-là nous indique la chance que l’on aura dans l’année. Il est considéré de bon augure de rêver du Mont Fuji, de faucons et d’aubergines. Une théorie pour cela est la suivante: le Mont Fuji représente la longévité, les faucons représentent la succession et l’aubergine représente la prospérité des descendants.

Pour finir

Pour souhaiter une bonne année jusqu’au 31 décembre on dit よいお年(とし)を yoi otoshi o. À partir du 1er janvier, on dit 明(あ)けましておめでとうございます akemashite omedetô gozaimasu. Il faut le dire dans les premiers jours de janvier. On ne peut pas le dire pendant tout le mois de janvier comme en France.

Au Japon, le nouvel est une célébration importante plein de tradition contrairement à la fête de Noël.

Ce que je vous présente, ce sont des généralités. Toutes ces traditions sont assez contraignantes et il y a beaucoup de symboliques. Beaucoup de Japonais (il doit y en avoir pas mal parmi les jeunes) ne connaissent pas tout et ne suivent pas toutes les règles.

Les traditions du nouvel an sont assez compliquées et sont liés à la mythologie japonaise. C’est pour ça que j’ai fait un résumé dans cet article. Il y a en fait beaucoup plus de choses.

C’est la façon traditionnelle de célébrer le Nouvel An. Il y a pas mal de choses que je ne connaissais pas, ça m’a fait réaliser que c’est très riche et complexe. Mais découvrir tout ça a été très intéressant! J’espère que vous prenez autant de plaisir que moi.